lundi 16 janvier 2017

Voyage

Murmure de la foule où les mains se distinguent sur les barres métalliques  de l'auto-bus.
Silencieuses ou bavardes, que font ces dames au regard  hagard ? Et si je pense que dans leur vie , elles sont elles même aimées de quelqu'un ,en attente ou délaissées, voir blessées . Rien n'est visible dans les yeux de ces anonymes voyageuses.
Soudain, mon tour de descendre me remit les pieds sur terre et je me dis :
" A quoi bon s'interroger ? De quoi je me mêle ? De quoi avais- je l'air en fixant  des yeux  ces  jeunes passagères ? "

3 commentaires:

  1. Ah! Cela m'a toujours semblé intéressant d'observer autour de moi dans les transports en commun. C'est qu'on y passe du temps! Et puis, pas tout le monde a le nez dans le portable. Encore heureux et je t'ai lu avec plaisir à défaut de t'observer! Hihihihi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou. Si tu n'étais pas passée, j'aurais effacer cet article parce que je craignais être mal interprèté mais en fait grâce à toi je le vois différemment. Vivre avec les autres autour en observant. Quelle chose étrange de nos jours !😉

      Supprimer
    2. L'effacer? Quelle idée!
      Ton observation est une sorte de tableau, une scène d'un moment précis où l'on n'a pas de mal à se glisser. Suis ton instinct, ce feeling qui te dit, "je veux partager ce moment, cette pensée, cette sensation", qui restera là pour toi, pour nous, comme quelque chose qui a tes yeux a un intérêt et du sens.

      Nous que te lisons, n'avons pas à juger. Nous vivons dans un pays où l'expression est libre et c'est bien comme ça.

      Belle journée Yann, de la part de (Lune ou Okasan), selon le compte connecté ;)

      Supprimer