mardi 26 avril 2016

Il était un bar
un café de quartier
Porte vitrée
Comptoir boisé
Le patron âgé
La patronne usée
Discussions brèves
en fin de journée
à l'ombre d'une maquette
de vieux chalutier.
Toilettes à la turc
et vieux habitués
Dans un an , peut être,
il sera fermé.



4 commentaires:

  1. En espérant que ce lieu restera ouvert... et que d'aucuns pourront s'accouder encore au bar...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crains que non hélas. Merci Swan. :-)

      Supprimer
  2. Un lieu convivial au destin incertain ... Ton poème transmet si bien la sensation d'une perte éminente, comme celle d'une étoile qui s'éteint inexorablement ... Nous n'avons jamais tant entendu parler de "techniques de communication" ... Mais notre société mute et s'isole de plus en plus. Devenons-nous des handicapés relationnels? Cette sensation en ville est grandissante. Il y a une erreur quelque part ... Passer la main ne doit pas être facile, s'il faut en vivre. Merci Yann pour ce beau regard.

    RépondreSupprimer
  3. Effectivement Lune,ce genre de lieu convivial disparaît avec lui des milliers de rencontres anonymes. Merci de ton passage

    RépondreSupprimer