samedi 24 octobre 2015

Scène de vie

Voici 4 scénettes qui se sont déroulées aujourd'hui :

L'histoire se déroule dans un salon de coiffure pour homme .
Un salon classique à un seul fauteuil  et quatre chaises pour attendre .
En 1/2 heure,  quatre individus sont rentrés dans l'espace exiguë de la pièce vitrée  .


  • Le premier, un africain  parlant avec les mains: 

        "Tu sais, toi où se trouve la boite jaune pour envoyer des lettres?"
          Le coiffeur répondit " Une boite aux lettres ? Au coin de la rue .
          L'homme  " Mais ça part aujourd'hui.. La levée est faite ?
          Le coiffeur " oui tôt ce matin"
          L'homme " A la poste, c'est 11 heures"
          Le coiffeur " Peut être "
          L'homme " Je devrais y aller "
          Le coiffeur " Vas y ! "
          L'homme " J'y vais !

  • Le deuxième, un homme  ridé de petite taille . Cheveux gris, longs . Mal coiffé mais poli.

        " Vous prenez sur rendez vous" ?
        Le coiffeur : " avec ou sans . Voici ma carte"
        L'homme  : "Je vous rappellerais"
        Le coiffeur : "Je peux vous prendre après ."
        L'homme :   " Je vais vous rappeler, Je ne peux pas "
        Le coiffeur " Comme vous voulez "

  • Le troisième,  pour les Pages Jaunes .

      " Bonjour, c'est les pages jaunes ; Si vous voulez paraître l'année prochaine, signez là "
Il partit en tendant le mince annuaire.

  • Le quatrième, un étudiant . Cheveux frisés longs . Sac de voyage .

  Il rentre en faisant passer son sac en premier, gêné par la porte étroite .
  Il se tenait là,  immobile devant le coiffeur , bouche fermée .
        Le coiffeur : " Donc ?"
        L'étudiant:  " C'est pour un rendez vous "
        Le coiffeur: " soit ce matin, soit cet après midi .."
        L'étudiant  :" Ce matin c'est tendu ! "
        Le coiffeur: " Cet après m..? mais ce serait mieux ce matin ! "
        L'étudiant : " C'est compliqué "
        Le coiffeur : "Pourquoi donc ?
        L'étudiant : " Je suis pris  . Mais cet après m., c'est mieux . "
        Le coiffeur : " 14 heures"
        L'étudiant : "OK"
     Il sortit faisant passer à nouveau son sac en premier.

" Ce qui me plait dans mon métier c'est cette diversité ", me dit le coiffeur .



     
       

7 commentaires:

  1. Joliment vivantes tes observations Yann :)
    Cette diversité là me plaît également! Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire. :-)

      Supprimer
  2. ah j'adore ces dialogues ! je crois qu'on pourrait écrire un roman genre brèves de comptoir !
    c'est de la vraie poésie spontanée ! si tu en as d'autres comme ça je suis preneur...
    bon dimanche Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Saaaaalut. marty ! Mais quel plaisir. Oui j'en ai une autre juste pour toi: Figures toi qu'en tournant dans tous les sens un foulard, une caissière s'adressait à sa cliente: " Ya pas deeeee....
      Ho, je me trouvais juste derrière et je n'ai pu m'empêcher de l'aider. " Prix"
      "Ya pas de prix " dit elle.
      Je trouvais extraordinaire qu'une caissière oublié le mot " Prix " :-P

      Supprimer
    2. lol merci! à propos de prix je me suis trouvée une fois à carrefour juste derrière bernard Pivot, tu sais "Apostrophes"! il avait acheté un truc et voulait se faire discret bien sur ! la caissière tourne le truc dans
      tous les sens... pas de prix ! et la voilà qui lève la main avec le truc et crie " gisèèèèle tu connais le
      prix ???? " et tout le monde qui se retourne (un samedi quand même) ! Pivot me regarde
      l'air de dire Pfffff.... !
      on devrait faire un blog où tout le monde raconterait ses "brèves"
      A+ Yann, contente de te revoir

      Supprimer
    3. Gisèèèèle !!!!! Énorme !
      C'est pas une mauvaise idée ce blog multi auteur. Faut réfléchir comment on pourrait faire ?
      Moi aussi je suis content de te relire. Biz

      Supprimer
  3. Oui , j'ai aimé ce billet , Yann ( et les commentaires de Marty :) j'admire et applaudie votre projet multi auteurs ! ;)
    Bonne soirée , Yann !
    Bises
    Sacha

    RépondreSupprimer