lundi 26 mai 2014

Lendemain de scrutin
le courant discours
fait taire la mémoire
*
En votant
ils oublièrent aussi
la poésie
*

2 commentaires:

  1. dans l'urne
    la mémoire fracassée
    ramasse les miettes

    RépondreSupprimer
  2. Ils semblent que beaucoup de choses ont été oubliées et que les leçons du passé n'ont pas été entendues... en effet... et c'est fort bien dit par Marty aussi.

    RépondreSupprimer