lundi 18 novembre 2013

Poésie de violence
*
 Armé d'un fusil-
prend soin d'un vieillard
montant les marches

***

Paris mis à sac
par un seul homme
en chemise verte

*

3 commentaires:

  1. Une image qui reste dans ma mémoire.. le vieillard montant les marches et, aujourd'hui, doit se dire que quand c'est pas l'heure, c'est pas l'heure

    Meilleurs voeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci moun!
      meilleurs voeux à vous aussi !

      Supprimer