dimanche 29 septembre 2013

5 commentaires:

  1. notes voilées
    comme un silence
    de poussières

    RépondreSupprimer
  2. Quelques notes
    le piano s'emballe
    sans partition

    RépondreSupprimer
  3. se décompose
    comme le cadavre exquis
    au dernier soupir

    RépondreSupprimer
  4. ✿✿ ✿

    Et le poète
    où est-il passé?
    L'automne refleurit!

    RépondreSupprimer