vendredi 12 juillet 2013

Dans ses mains
le  grand requin prit vie
par son pied
--------
  En chantier
l'emprunte de mon père
terre des rosiers
-----------

8 commentaires:

  1. J'aime beaucoup l'esprit de ce blog , je lui souhaite longue vie :)
    Bon weekend Yann
    Sacha

    RépondreSupprimer
  2. Que peut clamer aux hommes les requins à qui l'on fait si désastreuses réputations ?...
    Qui de l'homme ou du requin cause les plus grandes dévastations ?...
    En lente agonie, coulant vers les bas-fonds,
    Le majestueux requin sans ailerons...

    Foin de la tristesse ! vive l'allégresse !...
    Pensées ensoleillées,
    Michèle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le majestueux requin sans aileron
      C'est aussi l'homme avide du gain.
      Mais heureusement les poètes sont là contre ça .
      merci Michelle .Belle journée

      Supprimer
  3. Bonjour Yann,
    ------------------------
    Ici, j'ai abandonné l'écriture des haïkus.
    Là, ils nécessitent une connaissance que je n'ai pas.
    Enfin, je suis heureux d'en lire en votre espace.

    Merci pour votre visite, très amicalement, Jack le poétiste.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis heureux de vous trouver ici.
    Je ne suis qu'un débutant dans l'écriture des haikus.
    Deux solutions sont bonnes pour apprendre . En lire beaucoup et écouter son cœur.
    Vous qui parlez souvent de votre silencieuse sympathie, vous êtes très proche spirituellement de l'esprit haïku . C'est pour ça que je suis venu vous voir. Du reste je ne suis pas déçu. J'ai aimé ce que j'ai lu ce matin. Je mets votre blog dans la liste des favoris. Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici, je vous remercie pour votre accueil ainsi que pour le lien.
      Là, cela me touche beaucoup, et votre sincérité me plaît.
      Enfin, je connais une personne formidable, une conteuse plus précisément qui tient un groupe sur Facebook concernant le haïku. A toutes fins utiles, je vous laisse son adresse : https://www.facebook.com/groups/163905877118611/ Vous pouvez lui dire que c'est moi qui vous envoie, elle sera très heureuse de vous accueillir, mais tout naturellement, cela est à vous de décider, la liberté est un droit que j'apprécie.

      Avec toute ma silencieuse sympathie, Jack le poétiste.

      Supprimer
    2. Merci mais je n'ai pas de Facebook.n je ne peux donc rien envoyer.

      Supprimer